L’ÉCLAIRAGE ADAPTATIF SUR LES (AUTO)ROUTES

PLUS D’ÉCONOMIES ET DE SÉCURITÉ

La modernisation de l’éclairage public du réseau structurant de la SOFICO se poursuit et franchit une nouvelle étape en mettant en service une gradation de l’intensité lumineuse en Wallonie. Cette gradation, aussi appelée dimming, est soit programmée, soit adaptée de manière automatique et instantanée. Le dimming programmé est déjà en fonction sur les équipements modernisés du réseau structurant tandis que le dimming en temps réel sera mis en place prochainement sur les bretelles et aires de repos modernisées. A l’approche de l’hiver, et compte tenu du changement d’heure du week-end dernier, les journées raccourcissent et l’éclairage sur nos routes est de plus en plus nécessaire afin de garantir une visibilité optimale et une meilleure sécurité des usagers du réseau (auto)routier. Mais cela ne doit pas pour autant peser sur la facture énergétique ou sur les émissions de CO2 ni impacter la faune et la flore.

Adapter l’éclairage grâce à une stratégie de gradation de l’intensité lumineuse

Dans le cadre du Plan Lumières 4.0, LuWa a mis en place une stratégie de régimes de gradation de l’intensité lumineuse sur les (auto)routes wallonnes. Cette stratégie permet de réaliser des économies d’énergie et d’épargner les rejets de CO2 tout en optimalisant la sécurité des usagers.

Dimming programmé

Jusqu’à aujourd’hui, la configuration de l’intensité lumineuse des luminaires était statique. La programmation des luminaires ne relevait donc que de leur allumage et de leur extinction. Grâce à la modernisation des équipements, il est désormais possible de faire varier l’intensité lumineuse des LED sur les tronçons rénovés. Cette variation suit une stratégie élaborée sur base de la fréquentation du réseau qui diffère en fonction :

• des heures de la nuit

• des jours de la semaine

• du type de voies

Dimming en temps réel

Sur les tronçons rénovés, la gradation de l’intensité lumineuse peut également être adaptée sur base de la détection d’un véhicule. Le Plan Lumières 4.0 prévoit d’appliquer ce type de dimming sur les bretelles, les aires de repos et les passages pour piétons aux heures où l’intensité lumineuse des luminaires n’est pas maximale. Ainsi, sur les bretelles, en l’absence de véhicules, c’est le régime de dimming programmé qui est d’application. Par contre, lorsqu’un véhicule est détecté, l’intensité lumineuse augmente automatiquement et instantanément de 20% pour une durée déterminée. Ce renforcement de l’intensité lumineuse permet une meilleure visibilité pour l’usager s’engageant sur l’autoroute. En outre, il attire également l’attention des usagers circulant déjà sur l’autoroute afin qu’ils se préparent à l’insertion d’un véhicule sur leur voie. Au niveau des passages pour piétons, la détection d’un piéton entraîne une gradation maximale de l’intensité lumineuse. Ceci afin que le piéton, usager faible, soit le plus visible possible pour les autres usagers de la route. Dans un souci d’économie d’énergie, la variation de l’intensité lumineuse sur les aires de repos ne se fera, pour sa part, qu’à la détection d’un véhicule et/ou d’un piéton.

Modernisation de l’éclairage (auto)routier

Le dimming programmé est opérationnel sur les tronçons, bretelles, parkings et aires de repos modernisés. L’état d’avancement des tronçons modernisés est visible sur la carte interactive accessible sur luwa.be. Le dimming en temps réel sera, quant à lui, mis en place prochainement sur les bretelles et aires de repos modernisées.

Sécurité et économies d’énergie

Cette stratégie de dimming repose essentiellement sur l’amélioration de la sécurité des usagers du réseau (auto)routier ainsi que sur les économies d’énergie. Elle répond à l’objectif d’éclairer juste (sans suréclairer), au bon moment (quand il y a des usagers sur la route pour garantir leur sécurité tout en diminuant la facture énergétique) et au bon endroit (adapter l’éclairement là ou la sécurité des usagers est la plus fragile).